Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Les Orangeries

Henri Bureau Co animateur Incroyables Comestibles Albi et Co-président Université de Permaculture
Henri Bureau Co animateur Incroyables Comestibles Albi et Co-président Université de Permaculture

Passionnante discussion avec Henri Bureau de passage aux Orangeries pour comprendre comment une ville comme Albi en arrive à prendre la décision de s'engager vers l'autonomie alimentaire.

Comme toujours, c'est le résultat d'un cheminement.

Les Incroyables comestibles ont ouvert la voie avec l’appui de l'université Champollion qui, la première, a mis à disposition plus de 1000 m2 de terrain en trois parcelles valorisées en partenariat avec équipes techniques, les étudiants et le conservatoire de Puycelci pour les arbres:
- Plate bande sur la rue où cohabitent avec les légumes, de délicieuses framboises et prunes http://albi.lesincroyablescomestibles.fr/jardins/champollion-2/,
- Jardin d'aromatiques devant le restaurant universitaire où viennent s'approvisionner les cuisiniers http://albi.lesincroyablescomestibles.fr/jardins/champollion/
- un Troisième espace où viennent s'approvisionner les étudiants

Le reste a suivi. A l’Ecole de l’Art et des Matières, lieu unique en France de préservation des savoir-faire d'antan, à l'initiative des étudiants, un magnifique "key-hole" a été construit et planté.

La mise en valeur de ces terrains semi privés a permis de valoriser la démarche, sa cohérence et ses bénéfices: retisser le lien avec la terre et la production, donner à goûter des légumes, nouer du lien social, questionner la provenance des légumes (en moyenne plus de 6000km dans les grandes surfaces)...Pour autant, il a fallu beaucoup de diplomatie pour emmener une ville qui s'enorgueillissait d'un label Ville Fleurie 4 fleurs, pour laisser des surfaces maraîchères paillées conquérir les trottoirs et surtout en donner l'usufruit à des habitants en totale liberté.

Avec la nouvelle municipalité et surtout un trio de choc constitué par un maire ouvert et prêt à faire confiance à ses équipes, un responsable de l'agriculture très engagé et un responsable des services fan de permaculture, le mouvement a pris une nouvelle ampleur.

Le point de départ a été, à la fois la prise de conscience de la vulnérabilité alimentaire - la ville dAlbi a réalisé qu'elle n'avait que 5 jours d'autonomie alimentaire- et de la nécessité de reconquérir des terres agricoles. La ville a ainsi sais l'opportunité de préempter une zone de 73 hectares, idéalement située dans une boucle de la Garonne en zone inondable inconstructible, un Nomansland qui posait problème car à l'abandon et squatté. La ville va valoriser ces terrains en zones maraîchères, qui seront confiées à des professionnels en bio ainsi qu'à des amateurs via des jardins ouvriers. En perspectives, de délicieux légumes pour les habitants et les cantines et surtout, de nouvelles habitudes alimentaires, l'apprentissage de nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement, et surtout du lien social.

Ce qui est intéressant dans cette belle aventure innovante c'est que:

- l'herbe n'est pas nécessairement plus verte dans le Tarn :) ou en d'autres termes, ce n'est pas plus facile à Albi qu'ailleurs d'initier des changements vers la transition

- Les clefs de l'innovation reposent sur un mouvement citoyen, accompagné par des décisionnaires visionnaires, ou l'exemple réussi d'une collaboration avec les collectivités locales.

Ce schéma préfigure peut être le nouveau rôle des responsables en politique comme dans les entreprises. Dans le monde infiniment à la fois ouvert et complexe d'aujourd'hui, le rôle des leaders de demain consistera probablement plutôt à savoir identifier et "donner de la voile" aux initiatives porteuses et stratégiques, qu'à les impulser.

Bravo à eux tous !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article