Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le développement durable est un levier concret d’innovation, de performance et de différenciation.
 
Les relations publiques sont particulièrement adaptées à la communication des entreprises sur un sujet aussi complexe que le développement durable.
 
-Les « incentives durables »
Les valeurs du développement durable intéressent de plus en plus les organisateurs d’incentives qui répondent à la demande des entreprises, en quête de sens pour leurs événements. Agences, tour-opérateurs, destinations et transporteurs font le point sur les actions menées et les possibilités des incentives de demain.
 
- Développement durable : les enjeux et la démarche de la filière événement
Les représentants des associations signataires de la charte éco-événements (ANAé, FSCF, France Congrès, Traiteurs de France, CSPE, FFMEE, Synpase) procède à un tour d’horizon des bonnes pratiques applicables en matière de conception, lieu, transport, technique, restauration, etc. Une démarche durable qui concerne tout un chacun…
 

Logo--co--v-nement-copie-2.jpg

 
Aujourd'hui le développement durable est devenu à la fois une formidable opportunité et un challenge, qui se traduit en programme d'action.
Comme bon nombre de secteurs, les domaines de l'évènementiel et du tourisme d'affaires, à la pointe de l'innovation, souhaitent engager une telle démarche. L'ANAé a donc proposé à tous les syndicats et associations professionnelles de se réunir, de travailler ensemble pour créer une charte (
http://www.eco-evenement.org/fr/charte.aspx ) et un 'éco-guide' de l'événement et fournir des solutions concrètes à tous les acteurs du secteur, organisé en fiches pratiques 
:
 
1. Organisation, conception d’événements et de manifestations
2.Gestion des sites et des lieux
3.Transport, hébergement et accueil
4.Traiteur
5.Location de vaisselle et de mobilier
6.Décoration et réalisation de stand
7.Éclairage et sonorisation
8.Audiovisuel, projection et TIC (Technologies de l’Information et de la Communication)
9.Édition, invitations, actes et signalétiques
10.Objets promotionnels et cadeaux
 

http://www.eco-evenement.org/fr/accueil.aspx
 

 
Consultants spécialisée dans la communication et développement durable
 
ACIDD Université d'été

logo-acidd-copie-1.jpg

Le monde de la communication revisite ses activités –messages, moyens – à la lumière du développement durable.
Il est déterminant pour une organisation qui souhaite communiquer sur le développement durable d’en maîtriser le concept et de l’intégrer, sous peine de se galvauder et finalement d'obtenir des retombées de communication inverses à celles escomptées.
Le développement durable est un levier concret d’innovation, de performance et de différenciation.
Nous accompagnons les acteurs qui le souhaitent dans ce changement de paradigme.
 
Les métiers de la communication investissent de plus en plus le développement durable. Ecobilan, Havas Média, l'ADEME et LVMH ont lancé « Ecopublicité », un projet de mesure de l'impact environnemental de la publicité pour permettre aux annonceurs et publicitaires d'évaluer et d'optimiser la performance environnementale d'une campagne publicitaire. Par ailleurs, à l'initiative de l'ANAé (Association des agences de communication événementielle), de nombreuses associations professionnelles de la filière événement se mobilisent pour l'ancrage du développement durable au coeur des métiers de la communication événementielle.
L'Université d'été 2007 d'Acidd a eu pour thème:
La communication éco-responsable : collaborations, coopérations et coproductions

 
Elles ont, entre autres, signé une charte d'engagement et publié un éco-guide avec l'ADEME. Pour autant la société civile et les ONG demandent à ces métiers d'aller plus loin, comme on l'a vu lors de la campagne présidentielle avec la campagne de l'Alliance pour la Planète. Le BVP cherche aussi à évoluer.
Alice Audouin, directrice du développement durable de MPG/Havas ;Dan-Antoine Blanc-Shapira, Sensation et ANAé;Dominique Candelier, directrice de la communication institutionnelle de l'UDA;Anne Chanon, Bureau de vérification de la publicité ; Benoît Desveaux, DG du Public Système et ANAé ; Séverine Millet, avocate-consultante.

Animation : Yves Leers, directeur de la communication de l¹ADEME

Dan Antoine Blanc Shapira
DIRIGEANT DE L’AGENCE DE COMMUNICATION SENSATION!
ETVICE-PRÉSIDENT DE ANAÉ
 
"Ayant remporté le soutien des sept associations (qui représentent 700 entreprises) et de l’ADEME, l’ANAé et les associations ont mis en place des outils permettant de s’adresser à tous les acteurs de l’événementiel.
Dans le discours tenu aux professionnels, trois points ont été abordés :
• La démarche éthique : le développement durable relève de la responsabilité sociétale de l’entreprise
• La démarche business : les clients sont engagés dans cette démarche et souhaitent donc que leurs fournisseurs le soient aussi.
• La démarche responsable : si vous ne le faites pas… quelqu’un d’autre le fera pour vous.
 
BENOÎT DESVEAUX
DIRECTEUR GÉNÉRAL DE PUBLIC
SYSTÈME ET ANAÉ.
 
"…malgré des débuts difficiles, a abouti à des résultats concrets : la signature d’une charte et la diffusion d’informations aux entreprises leur permettant de sensibiliser à leur tour leurs salariés (éco gestes…). En signant la charte, les professionnels du secteur de l’événementiel acceptaient pour la première fois de travailler ensemble et sur la durée pour faire évoluer les choses.
Puis est venue la phase de rédaction du guide de l’éco-conception d’un événement, qui a vu le jour grâce à l’ADEME : le guide permet aux organisateurs d’événements de se poser les bonnes questions au moment de la conception d’un événement et leur donne les conseils et les recommandations permettant d’apprendre sur l’éco-conception."
 

 
La publicité et l’événementiel sont les domaines qui ont le plus agi ces deux dernières années en matière de développement durable
La pression liée au changement climatique va devenir si forte qu’elle aboutira à des réglementations strictes, notamment issues du Grenelle de l’environnement (écotaxes, réglementations sur la construction…). La pression très forte sur le pétrole, annoncée pour 2010-2012, pourrait également aboutir à des réglementations très sévères, comme l’interdiction de toute publicité incitant à la consommation d’énergie. Communiquer mieux sur des produits qui ne changent pas consisterait à faire du « green washing », mais cette pratique est, aujourd’hui, dénoncée. Bien qu’il ne s’agisse pas exactement de green washing, le cas Mac Do prouve la veille actuelle dont est l’objet la publicité utilisant des messages axés « environnement ». L’enseigne avait en effet diffusé une campagne de communication stipulant : « Non au réchauffement de notre clientèle, tous nos restaurants sont climatisés ». Ce message est maladroit de la part d’une entreprise qui pourtant s’investit dans des actions de développement durable.
 
Mais l’événementiel génère aussi des impacts collatéraux sur l'environnement
DAN-

A voir sur le web

Commenter cet article